The Happy Few Band

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

.

L'équipe

Laissez-moi vous présenter ma petite équipe :-)

Les Bois qui sont en bois

Sauf la flûte traversière mais bon ... :-)

Camille

Flûte traversière
Camille a commencé la flûte traversière à 11 ans à l'académie de Waterloo, dans la classe de Pierre Vanmalderen. Sa première expérience d'orchestre fut à Waterloo, avec l'Indépendance musicale de Waterloo et la Musique de la Garde, où j'ai eu le plaisir de la diriger. Camille, jeune institutrice diplômée espère transmettre sa passion de la musique aux enfants! Plein de futurs talents pour The Happy Few Band en perspective.

Martin

Clarinette
Martin a commencé la clarinette à l'âge de 7 ans (et demi mais à cet âge-là et après 80 ans ça compte) avec Christiane Collienne et terminé son cursus avec Géraldine Fastré, toujours à l'Académie de Waterloo. C'est un passionné qui ne rate pas une occasion de faire de la musique. Il participe ainsi à un Quatuor de clarinette, à la SRH (Braine-l'Alleud), à l'Ensemble à Vent de l'Académie, à l'indépendance Musicale et à la Musique de la Garde. C'est donc tout logiquement qu'il a répondu présent pour la nouvelle aventure du THFB ! Quel talent! Et beau gosse en plus! 

Amélie

Clarinette 
Dernière arrivée dans notre petite famille, Amélie a été nourrie toute petite du lait de sa mère et de musique, histoire de famille ! C’est en effet à sa maman qu’Amélie a emboité le pas, en se passionnant pour la clarinette. Dès 6 ans, elle suit les cours d’éveil musical à l’Académie de Soignies; puis, ceux de clarinette en Mi bémol d’abord, car ses mains sont trop petites pour la clarinette Sib, puis termine son cursus avec madame Desmarlieres, avec La Plus Grande Distinction et la médaille de la Ville . Elle rejoint entre temps l’ensemble instrumental sous la direction et différents orchestres dont la Fanfare Ouvrière de Soignies, Le centre Music Band de La Louvière, les Agronomes d’Horrues, etc. La musique, c’est une seconde famille ! Il était donc inévitable qu’elle rejoigne notre petit bande! Elle me prie également de vous faire savoir que « célibataire depuis peu , elle est à la recherche du grand amour » (Ndlr : un moyen ou un petit ça fera l’affaire aussi ! Ma grand-mère disait « quand on a faim, on ne fait pas de manières ! ») ! Messieurs, si vous êtes instrumentistes, beaux et jeunes, soyez donc les bienvenus à THFB! J

Martine

Basson
Martine, contrairement à la majorité de l'orchestre, a commencé l'apprentissage de la musique à l'âge adulte. Après deux ans de piano, elle a la révélation lors d'un concert aux Bozar: son truc, c'est le basson. Elle suit alors les cours de Gilles Cabodi, basson à l'Orchestre de la Monnaie, et Alain Cremers, basson solo à l'Orchestre Royal de Wallonie et rejoint les rangs de la Société Royale Harmonie de Braine-l'Alleud. Viendront ensuite l'Indépendance Musicale où nous avons travaillé ensemble et depuis peu la Camerata de Linkebeek, sans compter l'ensemble à vents de l'Académie de Waterloo et à l'occasion, d'autres projets musicaux. Et à présent, The Happy Few Band, où elle nous baigne de son dynamisme.

Les Bois qui ne restent pas de bois

Oui je sais, ça devient compliqué :-)

Sylvie

Saxophone alto
Sylvie a commencé la musique à l'âge de 7 ans. Après quelques années de cours de piano avec Renée Lamy, elle a appris la flûte traversière avant de faire 7 ans de clarinette et 2 ans de saxophone avec Pauline Lantin à l'école de musique de Lasne. Elle a également joué dans plusieurs formations musicales sous la direction d'André Charlier, de Claude Bastogne et enfin la mienne. Sylvie après une petite pause pendant laquelle elle nous a fabriqués deux p'tits bout'chous (de futurs musiciens, à n'en pas douter ) nous est revenue plus pétillante et dynamique que jamais!! :)

Thierry

Saxophone alto
En 1968, Thierry prend sa première leçon de solfège et de flûte à bec, avec la révérende mère Lutgarde. Nous sommes au Congo et les profs de musique ne courent pas les rues! Thierry est donc assez rapidement contrarié dans son attirance pour les Beatles et le rock quand il ajoute le piano à son arc quelques mois plus tard... Après 5 ans à tenter de convaincre cette brave religieuse que la musique existe aussi hors Mozart, il continue le piano en autodidacte, puis ensuite le clavier. Bien des années plus tard, après avoir transmis le virus à ses enfants, il revient à la guitare puis se laisse entraîner par sa fille au cours de saxophone.  Un soprano « trainait » à la maison, ainsi soit-il (en hommage à ses débuts)! Le soprano n'est pas le saxophone le plus facile, mais qu''importe! Il envisage même dans le futur le ténor, et pourquoi pas le baryton! Lui qui a toujours joué en solitaire relève aujourd'hui un défi de taille: il apprivoise désormais la musique en groupe avec "The Happy Few Band", rarement absent et toujours de bonne humeur. Bonne route Wolfgang! :-)

Manu

Saxophone ténor
Manu à démarré sa carrière musicale à l'académie d'Uccle, au solfège avec Daniel Lefebvre et au piano avec Pierre Goyens. Ensuite, ce fut le saxophone avec le regretté Christian Van Geyte à l'académie de Tubize, dont il intégra par la suite la Compagnie, et enfin  la société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud, où nous nous sommes connus. Et aujourd'hui, toujours fidèle au poste, courageux et passionné, c'est l'aventure "The Happy Few Band" ! 

Bruno

Saxophone baryton

Bruno s’initie à la guitare à l’âge de 8 ans avec son cousin, puis à l’académie. A 13 ans, il commence la flute traversière. Trois ans plus tard, sans vraiment abandonner la musique, il la met entre parenthèses. Quelques années ont passé et ses enfants, à qui il a transmis le virus, le remettent dans le circuit: ce sera le Piccolo. Il rejoint La Musique de la Garde et l’Indépendance Musicale où j'ai le plaisir de le diriger. Enfin, il y a 6 ans, retour à l’académie, pour y apprendre un instrument peu banal : la clarinette basse dont il joue depuis avec bonheur dans l’ensemble à vent de l’académie de Waterloo, avec un quatuor de clarinette, dans les harmonies de Waterloo et  Braine-l’Alleud. Il n’en fallait plus pour qu’il connaisse toute l’équipe !  Et depuis l'an dernier, le saoxphone baryton! :-)

« L’intérêt de jouer de la musique, est pour moi, de le faire avec d’autres. The Happy Few Band s’y prête donc fort bien. »

Ca tombe bien, non seulement on est d’accord, mais en plus quand c’est avec des potes et des gens qui ont du talent , c’est le pied !

Les petits cuivres!

Ca, pas de manières, on sait de quoi on cause! 

Thierry

Trompette - Direction
Eh bien voilà. Le chef c'est moi paraît-il. J'ai commencé la trompette à l'âge de 9 ans (c'est à dire il y a à peine 20 ans! ... Mais si c'est crédible!) avec Albert De Leener et le solfège avec Josiane Pieters à l'Académie de Waterloo. Je leur dois tout, ils m'ont tout appris! Albert m'a incité à faire ses premiers pas à l'Harmonie Royale de Mont-St-Pont et ... l'aventure n'a pas cessé depuis! Et comme je suis curieux de nature, j'ai appris à jouer de l'euphonium et du tuba en autodidacte, puis suis retourné à l'Académie il y a une dizaine d'années pour m'initier successivement au trombone, à la flûte traversière, au piano et à la clarinette! J'ai passé 15 années merveilleuses à L'indépendance Musicale et à la Musique de la Garde, et les ai dirigées en succédant à Claude Bastogne, un merveilleux musicien et ami! Mon compère Pierre Quiriny m'a également confié la responsabilité de le seconder à la SRH de Braine-l'Alleud il y une paire d'années maintenant, et c'est aussi un vrai bonheur! C'est ainsi qu'au fil du temps j'ai rencontré le noyau dur du Happy Few Band et, un beau jour me suis lancé avec mes complices dans cette idée un peu folle de créer un orchestre. Mais entouré de tant d'énergie et de talent, cette aventure ne peut être qu'un succès!

Eloïse (aka Cocotte) 

Cor
Voici LA star incontestée de l'orchestre ! Il faut dire que le son du cor au fond des bois, c'est toujours impressionnant! Eloïse qui, sur les traces de son papa, a étudié le cor depuis l'âge de 7 ans à l'Académie de Waterloo, dans la classe de Christian Durieux (pendant 9 ans) puis de Margaux Ortman (pendant 1 an), a terminé son cursus avec distinction!  A l'âge de 9 ans, elle rejoint la Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud, puis 3 ans plus tard l'Indépendance Musicale de Waterloo ainsi que la Musique du 1er Régiment des Grenadiers à Pied de la Garde, où j'ai eu le plaisir de la diriger. Elle a également participé à la Camerata, Orchestre symphonique de Linkebeek et à l'ensemble à vent de l'Académie de Waterloo. Et maintenant, c'est l'aventure The Happy Few Band qui commence! Bref, c'est Cocotte! :-)

Les grands cuivres!  

Ici aussi, pas de mystère, tout est net! 

Patrick

Trombone/Cor
Tiens, pas de bio pour Pat! C'est probablement parce qu'il est agent secret! Ou alors, plus probablement, parce que j'attends toujours ses infos! :-p
Blague à part, corniste de formation, j'ai fait sa connaissance il y a une quinzaine d'années au cours de trombone d'Alain Levecq, à l'Académie de Braine-l'Alleud. Et de fil en aiguille, nous ne nous sommes pour ainsi dire plus quittés! 

Doriane

Euphonium 
Doriane a commencé son parcours musical pendant deux ans au piano chez Mouvement (école des arts et du spectacle). Plus tard après avoir fait deux ans de harpe et, après s'être rendue compte que, pour couper des tomates il y avait plus simple, elle cherchait sa voie musicale, et motivée par Pauline, elle a commencé l'euphonium (tuba ou baryton pour les philistins) pour pouvoir rejoindre l'Indépendance Musicale de Waterloo! Elle a suivi ensuite les cours de René Vanye à l'Académie de Braine-l'Alleud, et est diplômée en solfège avec distinction. Encore une vieille connaissance donc! Son prochain projet musical? Se mettre au saxophone ! Enfin son prochain tout de suite après « The Happy Few Band » bien sûr !

Pauline

Euphonium - Maman de l'orchestre! 
Dès l'âge de 6 ans, soutenue par ses parents et une grande détermination (un de ses traits de caractère principaux), Pauline commence la flûte traversière aux Petits Archets. 4 ans plus tard, elle rejoint la classe de Pierre Vanmalderen puis de son successeur Aldo Baerten, de renommée internationale, à l'Académie de Waterloo. Curieuse, elle approfondit le solfège pendant 3 années supplémentaires pour comprendre la construction et la logique mathématique de l'écriture musicale. Toujours en quête de nouvelles expériences, elle s'initie parallèlement à l'euphonium à Braine-l'Alleud avec son amie Doriane ! Elle suit son frère Martin à la Musique de la Garde et à l'Indépendance Musicale et rejoint par la suite la SRH de Braine l'Alleud et l'ensemble à vent de l'Académie de Waterloo. En famille ou avec des amis, elle aime jouer en groupe, et je cite « The Happy Few Band est un projet qui me tient vraiment à cœur. Il pouvait sembler fou au départ, mais nous y voilà!» et quand quelque chose tient à coeur à Pauline ... :-)

Les Percussions

Ceux qui intéressent le plus et en même temps font peur aux petits enfants!

Jérôme

.
Jérôme a commencé à 7 ans le trombone auprès d'Alain Levecq, à l'Académie de Braine-l'Alleud. Il change ensuite d'instrument pour suivre le cours de percussions (du même Alain Levecq) puis de Simon Drachman, cours dont il est aujourd'hui diplômé avec grande distinction. En 2006, Jérôme entre en tant que percussionniste dans la troupe « Le Noyau » à Etterbeek où il se produit chaque année depuis lors. En 2013, il rejoint la Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud où nous nous sommes connus  et y assume avec brio la batterie et la charge de chef de pupitre des percussions. Jérôme a également joué au sein de l'Orchestre Symphonique des Jeunes de Bruxelles, du Brussels Philarmonics Orchestra et de l'Orchestre du XXIe siècle. Nous sommes vachement contents qu'il se soit joint à l'équipe du Happy Few Band, puisqu'une bonne percussion est une condition indispensable à faire de la bonne musique et... il est terrible ! :-)

Lendy

.
Lendy a commencé la musique sur le tard puisqu'il avait 19 ans! Il soutient avec ses compères percussionnistes toute la partie mélodique à la grosse caisse, caisse claire, congas, bongos ou autres selon les besoins. Lendy a appris le solfège rythmique en autodidacte en participant à la Musique de la Garde d'abord, depuis 2010, puis à l'Indépendance Musicale. Et maintenant c'est l'aventure The Happy Few Band qui commence! Avant une brillante carrière d'Historien qui s'annonce! 

Damien

.

Damien est issu d’une famille de musiciens voisine de l’académie multiséculaire de Soignies « La Chantrerie ». Trop de coïncidences ! A l’instar de son papa adoré, il fait ses premières armes à la trompette dès 6 avec Joseph Criquillion, puis Christian Debouter et découvre l’orchestre avec André Philippe.

Hélas personne n’est parfait et peu de temps après, il se passionne pour la percussion et débute son initiation en 2004 à la Fanfare Ouvrière de Soignies. Chef de pupitre des percussions et attaché au patrimoine, il en préside malgré son jeune âge le comité depuis 2 ansavec dynamisme  pour répondre aux défis futurs.

Son cursus académique au sein de l'académie de Soignies est couronné de La Plus Grande Distinction et de la médaille de la Ville. Il a appris à maîtriser les percussions contemporaines, les multi-percussions (drums-set), les claviers et la caisse claire technique. Très actif, c’est un pilier de nombreux orchestres de la région. Quant à vous expliquer comment nous nous sommes connus, ce serait trop long! 

Gentil, serviable et attentionné de nature, il essaie toujours de combiner un maximum de prestations afin d’aider tout le monde (les bons percussionnistes sont une espèce rare… sauf au sein de The Happy Few Band, cela va sans dire ! ).

Damien n’est pas difficile à trouver … toujours présent là où il y a de l’amusement (surtout au THFB), des musiciens de talent (surtout au THFB) et des rafraichissements ! (pas au THFB, nous sommes sérieux, on ne boit que de l’eau fraîche!)

Plussssss de percussions! 

Notre savoir-faire pour garantir votre satisfaction !!

Nico

.
Le beau gosse au regard mystérieux, c'est Nicolas! Nico rejoint à 9 ans la classe de percussions de Jean-Claude Wets à l'académie d'Anderlecht. Cinq ans plus tard, il en intègre l'ensemble de percussions pour lequel il écrira par la suite plusieurs arrangements. 2017 sera sa dernière année en percussions dans la classe de Pierre Quiriny,  Grâce à ce dernier, il participe activement à l'ensemble instrumental de Forest ainsi qu'à la Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud. 
Un jour où je cherchais un coup de main, mon pote Pierre me conseilla de demander à Nico. Ce fut fait! Nico est venu, il a vu, et, enthousiaste, il est resté (désolé pour la rime) :-)

Le beau gosse au regard mystérieux, c'est Nicolas! Nico rejoint à 9 ans la classe de percussions de Jean-Claude Wets à l'académie d'Anderlecht. Cinq ans plus tard, il en intègre l'ensemble de percussions pour lequel il écrira par la suite plusieurs arrangements. 2017 sera sa dernière année en percussions dans la classe de Pierre Quiriny, Grâce à ce dernier, il participe activement à l'ensemble instrumental de Forest ainsi qu'à la Société Royale d'Harmonie de Braine-l'Alleud. Un jour où je cherchais un coup de main, mon pote Pierre me conseilla de demander à Nico. Ce fut fait! Nico est venu, il a vu, et, enthousiaste, il est resté (désolé pour la rime) :-)

Juan

.

Benjamin de l’équipe : Juan ! Bien qu’il y avait déjà un Benjamin mais il n’était pas le benjamin ! Donc on l’appelait Benoît. Bref … :-)

A 6 ans, sur sa demande plus qu’insistante, ses parents inscrivent Juan à l’Académie d’Anderlecht en « formation musicale ». Un an plus tard, il rejoint la classe de percussions de Jean-Claude Wets. Actuellement, il suit les cours de percussions d’Antoine Dandoy et d’ensemble avec Pierre Quiriny. 
Avec eux, il a participé au projet Académix au Studio 4 à Flagey et à l’Auditorium Jacques Brel au Céria. C’est comme ça que nous nous sommes connus d’ailleurs !
Juan envisage sérieusement d’intégrer le conservatoire et de faire de la musique son métier.